Collision
2 avril 2022

Projet réalisé avec Élise Parré à l’occasion d’une invitation faite par l’association Canal Satellite, de juillet à octobre 2021. Migennes, Yonne.

http://www.eliseparre.net

Nous avons investi une ancienne station-service désaffectée, comme une archéologie de bord de route riche des vestiges d’une activité passée de vente de carburant à échelle humaine. Un aquarium d’où un pompiste sortait pour vous servir, en vous proposant de vérifier l’huile.
Prise dans un tissu urbain complexe, où l’on croise un supermarché et son gigantesque parking au bord des champs, un silo en pleine ville, des cités ferroviaires, un canal, une toponymie incongrue aux évocations spatiales, une caméra qui détecte les météorites, la station convoque un ensemble de récits possibles, à partir desquels les artistes ont développé une réflexion, qui les mènent à produire une série de travaux, tous réalisées à quatre mains, qui proposent quelques ébauches de ces histoires où se télescopent différentes échelles de temps et d’espace d’un monde en perpétuel mouvement entre énergies fossiles et énergies cosmiques.

L’exposition se compose d’un ensemble de pièces intérieures et extérieures. Sculptures, photographies, vidéo, installations, ainsi qu’une intervention progressive sur le bâtiment qui s’est étalée sur les trois mois du projet, la couleur noire recouvrant peu à peu ce dernier comme par capillarité.

Monolithes, 165x70x50 cm, Silex et goudron.
Sans titres, peinture acrylique, dos bleus, 100×120 cm, 70×100 cm, 50×70 cm, 100×120 cm, 2021.
Maquette de la station au 1:79 ème, tôles de carrosserie automobile, 2021.
Vidéo HD, couleur, sonore, 2’30”, 2021.
Trou noir, 2021, Caoutchou, panneaux solaires, seau, huile de vidange, agitateur magnétique.
Trou noir, détail.